• Docteur Nancie Attia

Courir pour lutter contre le cancer du sein

"L’Odyssea Dijon", sous le signe de l’espoir, a organisé sa 14e manifestation sportive avec pour objectif de mobiliser les esprits et de collecter des fonds en faveur de la recherche contre le cancer du sein.

Photo : ODYSSEA/Julien DROMAS

Toute la famille participe

C’est devenu une quasi tradition à Dijon. L’Odysséa, manifestation sportive au grand cœur, s’est tenue dimanche 16 juin 2019, pour sa 14e édition, au Parc de la Combière. Au programme : épreuves sportives, courses et marches pour toute la famille. Cette année, les organisateurs ont accueilli 6.800 participants et collecté 48.000 euros.


Près de 10 millions d’euros récoltés

Odysséa a vu le jour en 2002. Né de la volonté de deux amies Frédérique Quentin et Frédérique Jules, ce projet de “courses caritatives” s’est rapidement étendu sur l’ensemble de la France. Les courses se sont multipliées à Paris, Nantes, Toulouse, Dijon, Brest, Cannes, et bien d’autres. En tout, ce sont 14 villes étapes qui arborent, au fil de l’année, les maillots roses de l’association.

Si la première édition a permis de récolter 10.000 euros en faveur de la recherche contre le cancer du sein, 19 ans plus tard le bilan est plutôt positif. Depuis sa création, Odysséa a fait courir 985.000 personnes et reversé 9,5 millions d’euros à des associations ou autres programmes de recherche.


Poursuivre la Recherche

Aucune raison cependant de s’arrêter en si bon chemin. Au vu des données rapportées par l’association, la Recherche a encore besoin de notre mobilisation et de notre soutien : le cancer du sein reste, chez la femme, le premier cancer en termes de fréquence et la première cause de décès par cancer chez la femme en occident.

De nombreux progrès ont toutefois été réalisés ces dernières années, depuis la détection de la maladie jusqu’à sa prise en charge. Localisé, il est même guéri dans 85% des cas.


Sport et santé, étroitement liés

Selon le docteur Mahasti Saghatchian, cancérologue spécialisée dans la prise en charge des femmes atteintes de cancer du sein depuis plus de 15 ans : “le rapport entre sport et cancer est fondamental. Beaucoup d’études nationales et internationales montrent clairement que le sport ou la pratique d’une activité physique régulière diminue le risque de cancer, (cancer du sein en particulier). Le sport augmente même les chances de survie de celles déjà touchées par la maladie.

Ce constat est démontré, indépendamment de tous les facteurs métaboliques. En effet, le sport améliore l’oxygénation, diminue le taux d’insuline. Toutes les femmes de 25 à 95 ans peuvent être confrontées au cancer du sein. Il a été démontré que chez les femmes qui ont une activité physique régulière, le risque de cancer du sein est réduit de 20 à 30 %. L’activité physique, quelle qu’elle soit, permet de procurer un bien-être et, surtout, réduit le risque de rechute.”